jeudi, février 01, 2007

Drole d'attaque contre "Mme Wikiki"

Drôle d'article que celui de Francis Marmande dans Le Monde d'hier. Ce point de vue s'en prend en effet (si on a bien compris) à Wikipédia, l'encyclopédie en ligne rédigée (et contrôlée) par les internautes. On peut s'interroger sur le fait que Marmande rebondisse sur un article de Libération et non pas sur le dossier que son propre journal, Le Monde, avait consacré à Wikipédia au même moment. Passons.
Manifestement, ça l'a énervé, Marmande, que Libé fasse le portrait de "Madame Wikiwiki" (c'est le titre de l'article en question). Du coup, il cogne : « Wikipédia est à l'Encyclopédie de Diderot ce que le kiwi est à la truffe. ». Drôle de comparaison. Drôle d'article.
Pour lui, Wikipédia est « un festival d'erreurs de date, de jugements péremptoires, d'idées reçues, le tout tricoté selon une orthographe très personnelle, très diversifiée, à chacun la sienne ». Peut-être en partie, oui. Peut-être pour un visiteur pressé qui tombe sur les mauvais articles (il y en a).
Il aurait aussi pu compléter en notant que Wikipédia, c'est une source gratuite d'information incomparable pour une quantité de sujets sur (notamment) l'histoire, les sciences et la culture. Qu'elle rend bien service aux journalistes, d'ailleurs. Et préciser en une phrase que c'est aussi un espace de discussion impressionnant dans lequel les participants, de sensibilités très différentes, s'affrontent, se critiquent, se disputent et se réconcilient (parfois). C'est la face cachée de Wikipédia. A moins de chercher à comprendre son fonctionnement, on passe facilement à côté. Et ce qui sort de ces débats souvent enragés, ce sont des articles corrigés, complétés, "neutralisés" qui ont au moins le mérite d'être rapidement mis à jour et de s'enrichir des connaissances de chacun. Sans pression politique, économique ou médiatique.
Une allusion perfide de Marmande laisse entendre que Mme Wikiwiki voyage honteusement aux frais des bénévoles. Drôle de perfidie. Imagine-t-il le responsable d'une association se rendre à un conseil d'administration à ses propres frais ?
Et puis, il y a toutes ces phrases sans queue ni tête : « Première puce électronique à l'oreille, Mme Wikiwiki ne met jamais les pieds "dans la capitale" ». C'est quoi une "première puce électronique" ? La comparaison avec le dessin de Chaval, quel intérêt ?
Pour Marmande, la Toile se résume à des « anonymes, héros ou salauds sous pseudos, jouent, en embuscade, aux snipers. Jeu de société, totalitarisme à masque humain, terrain piégé, vie moderne, religion universelle ». Drôle de définition. Celle d'un aigri qui, manifestement, a du mal à trouver des points de repère sur Internet. Qui confond le Web et l'image à laquelle voudraient le réduire une poignée de technophiles et d'adeptes de MSN.
D'ailleurs, comme il le souligne lui-même, une personne seule n'a rien à faire sur Internet, elle « peut lire Diderot, écouter Monk ou Monteverdi, regarder la télé, tricoter, dessiner des wikis à poil, jouer de la contrebasse, écrire, observer les astres ». Drôle d'énumération, sans doute un peu arbitraire, pour ne pas dire autoritaire...
Que retenir de ce modeste pamphlet dont certaines formules sonnent comme du Céline mal dominé ? Qu'il répond à cette mode, chez les chroniqueurs en quête de sujets, de s'en prendre aux idées nouvelles, de prétendre se situer à contre-courant pour ne pas être accusé d'avoir eu raison avec Sartre et tort avec Aron.
« Dans deux ans Wikipédia aura laissé une trace aussi indélébile que le hula hoop, le Teppaz et la Juvaquatre », estime notre devin. C'est évident, voyons. Comment une femme qui « minaude » et son médiocre projet d'« utopie libertaire » pourraient-ils « laisser une trace importante » ?
Drôle de conclusion. Drôle d'article, décidément...

8 Commentaires:

Anonymous Anonyme a écrit...

Tiens, je n'avais pas vu passer ça... Et je n'avais rien perdu. Je pense qu'on fait beaucoup d'honneur à ces abrutis majuscules en les jugeant dignes d'une réponse.

Poil de réponse.

02 février, 2007 14:25  
Anonymous Anonyme a écrit...

moi aussi j'ai été choqué en lisant cette chronique, surtout dans le Monde ! C'est méprisant pour tout les gens qui collaborent à Wikipedia, c'est dramatiquement réducteur sur les apports d'Internet à la culture en général, c'est bêtement fiéleux comme les éditos qu'on lisait dans "Je suis partout", et puis ce qui est intolérable, c'est que ça sent méchamment l'attaque personnelle...

Fred.

02 février, 2007 14:51  
Anonymous claude askolovitch a écrit...

Je viens de créer ta fiche sur wikipedia! ca prouve que c'est fiable, je te connais depuis si longtemps... A part ça, y en a quand même, deux-trois conneries, souvent militantes d'ailleurs, sur cette encyclopédie

09 février, 2007 14:44  
Blogger DS a écrit...

Une fiche sur moi ! Quelle drôle d'idée... Des journalistes que je connais, il y en a au moins une demi-douzaine qui le mériteraient plus que moi. Et puis on ne dit pas "fiche", mais "article". Ou à la rigueur "ébauche"...

09 février, 2007 15:44  
Anonymous Philippe Astor a écrit...

Salut Didier, je te suis entièrement. Certains sont manifestement réfractaires à tout ce qui remet en cause les hiérarchies du savoir et allergiques aux nouvelles formes d'intelligence collective. Est-ce que les logiciels libres sont plus bogués que les logiciels propriétaires ?

22 février, 2007 11:36  
Anonymous fred (pas le même lol) a écrit...

En tout cas très bel article, je partage l'ensemble du point de vu. En plus c'est une source d'information comme une autre rapide et gratuite. Je pense sincerement que les gens ont ensuite toute liberté de compléter cette donnée.

23 mars, 2007 08:31  
Anonymous Anonyme a écrit...

C'est à cause de gens comme toi que wikipedia est si mauvais...

04 avril, 2007 16:54  
Blogger DS a écrit...

Merci monsieur (le courageux) Anonymous ! Et bravo pour le sérieux du commentaire qui s'appuie sur des exemples bien choisis...

04 avril, 2007 17:21  

Réagir | Masquer les commentaires


Archives|

|Accueil
Google