jeudi, mai 26, 2005

Bonnes et moins bonnes surprises de Tiger, la suite

Dans Mac OS X 10.4, l'exécution des tâches de maintenance périodiques (daily, weekly et monthly) n'est plus confiée à la crontab mais au désormais incontournable launchd. La méthode que je décris dans mon livre, pour changer l'heure de lancement de ces tâches, est valable pour les versions précédentes du système. Mais dans Tiger, il faudra éditer les fichiers utilisés par Launchd et qui sont situés dans /System/Library/LaunchDaemons.
Daily correspond maintenant à com.apple.periodic-daily.plist, Weekly à com.apple.periodic-weekly.plist et Monthly à com.apple.periodic-monthly.plist.
Pour les éditer, le mieux est d'utiliser pico (remplacé comme vous le savez par nano) pour s'attribuer les droits d'adminitrateur :
sudo pico /System/Library/LaunchDaemons/com.apple.periodic-daily.plist
Il ne reste plus alors qu'à changer les valeurs de Hour et Minute pour fixer l'heure à laquelle se déclenchera le script :
<key>Hour</key>
<integer>3</integer>
<key>Minute</key>
<integer>15</integer>

5 Commentaires:

Anonymous isido a écrit...

Impressionnant ! Je commence à mieux comprendre pourquoi on parle si régulièrement de la simplicité du Mac par rapport au PC...

02 juin, 2005 08:55  
Blogger DS a écrit...

A vrai dire, tout le monde n'est pas obligé de mettre les mains sous le capot, contrairement aux PC où il faut sans cesse bidouiller dans la simplissime base de registre... Ma manipulation concerne uniquement les curieux qui veulent aller plus loin avec leur Mac.

02 juin, 2005 09:16  
Anonymous Noriox a écrit...

En effet, je ne vois pas pourquoi il faudrait absolument tout cacher pour que les utilisateurs sérieux en informatique soient absolument frustrés.

21 juillet, 2005 11:51  
Anonymous laurent a écrit...

Pas la peine d'aller dans pico, TextWrangler (gratuit), fait ça très bien !
Drag & Drop du fichier dans TextWrangler. Et on rentre son mot de passe pour valider. Tellement mieux ;-)

29 novembre, 2006 10:59  
Blogger DS a écrit...

Je ne connaissais pas TextWrangler. Du coup, je l'ai téléchargé. Ça a l'air très puissant (vaut mieux, pour un soft qui pèse quand même plus de 20 Mo !). Je vais continuer à explorer. Merci pour l'info.

29 novembre, 2006 11:27  

Réagir | Masquer les commentaires

vendredi, mai 20, 2005

Les bonnes blagues d'Apple

Encore une blague d'Apple dans Tiger. Sans prévenir personne, l'éditeur Unix Pico a été remplacé par Nano, lequel se lance... avec la commande pico. Bon. C'est quasi-identique, mais c'est quand même agaçant cette habitude que prennent les gens d'Apple de remplacer des programmes, des commandes, des fonctions auxquels on s'est habitués par d'autres outils. Il y a eu Sendmail remplacé par Postfix (certes, on y a gagné au change), puis l'interpréteur tcsh remplacé par bash, sans parler de tous les autres cas que tous les curieux auront remarqués (le coup de la nouvelle technologie de mots de passe cryptés était pas mal aussi).
Il y a plus grave : tous ceux qui ont créé des tâches dans la crontab sont bons pour repartir de zéro... et se creuser la tête. Apple impose en effet son propre daemon launchd à la place de cron et de xinetd... Et les informations sur ledit daemon sont encore pour le moins rarissimes, pour ne pas dire inexistentes...
Je veux bien que le système évolue, mais s'il vous plait, monsieur le chef des développeurs de Mac OS X, ce serait bien si vous nous disiez pourquoi vous changez ces fonctions. Et surtout, SVP, prévenez-nous.

6 Commentaires:

Anonymous Anonyme a écrit...

Le progrès informatique, et peut-être le
progrès tout court, consiste à remplacer
ce qui ne marchait pas vraiment mal par
ce qui ne marche pas vraiment bien.

Sauf erreur de ma part, nano est un clone
libre de pico. Mis à part le fait que
l'emploi d'un logiciel libre prémunit
contre pas mal de tracasseries juridiques,
nano peut avoir quelques avantages sur
pico. En particulier, il peut être
francisé pour que les commandes clavier
soient un peu plus parlantes pour un
non-anglophone. Si c'est précisément ça qui
t'énerve (parce que tu as pris des
habitudes), il suffit que tu changes la
valeur de la variable d'environnement LANG
avant de lancer ta merveille. Tu peux
taper sur la même ligne

LANG=en nano

ou

LANG=C nano

avec C pour "Common". Tu retrouveras le
soft en version internationale (anglaise).

Par ailleurs, vi et emacs sont
d'excellents éditeurs libres... et tout
à fait utilisables avec Mac OS/X, tant
avec bash qu'avec tcsh.


Poil de lama

22 mai, 2005 16:18  
Blogger DS a écrit...

Merci de cette précision.
En fait, je m'aperçois que c'est un véritable foutoir, maintenant qu'Apple impose launchd. Il faut reconfigurer la crontab et Postfix refuse tout bonnement de fonctionner comme avant. Grrr. Je comprend pourquoi ils ont appelé cette version Tiger. Ça donne vraiment envie de rugir !

25 mai, 2005 11:53  
Anonymous Anonyme a écrit...

Ben t'as qu'à réinstaller les programmes que tu aimais bien !

30 mai, 2005 11:57  
Blogger DS a écrit...

Réinstaller les programmes... Oui, bien sûr, pour pico ou d'autres du même acabit. Mais la plupart des nouvelles applications de Mac OS X et toutes les améliorations apportées aux nouvelles versions des logiciels d'Apple reposent sur ces fonctions et ces technologies. Revenir en arrière signifierai en perdre tout le bénéfice. Tout ce que je demande, c'est un peu plus de transparence : savoir exactement ce qui a été changé avant de le découvrir et obtenir un minimum de documentation ou d'information à ce sujet.

31 mai, 2005 08:36  
Anonymous Poncet a écrit...

Aïe!

Dans crontab, on avait droit à * qui permettait de programmer une tâche toutes les heures (par exemple) voire à */5 (toutes les 5 heures).

Et maintenant, comment fait-on?

27 juillet, 2005 18:03  
Anonymous Anonyme a écrit...

réveillez-vous, vi c'est inutilisable, nano c'est simple. Vous qui aimez les interfaces faciles à utiliser, vous plaignez pas du changement... On dirait des vieillards au PMU... :-)

10 janvier, 2006 18:17  

Réagir | Masquer les commentaires

mercredi, mai 18, 2005

Les bonnes surprises de Tiger

Je viens d'installer la version définitive de Tiger et je suis enchanté par les améliorations apportées par rapport à la béta que j'avais testé en janvier. Par exemple, je suis en train de saisir cette note sur un "widget", c'est à dire un accessoire qui s'affiche dans l'interface DashBoard. Autre surprise : le dictionnaire intégré à Mac OS X qui peut donner des définitions directement quand on pointe à la souris un mot (en anglais pour l'instant) dans Mail ou dans Safari. D'autres trouvailles suivront.

2 Commentaires:

Anonymous Ekzit a écrit...

et on peut l'attrapper où le widget pour poster ?

18 mai, 2005 14:59  
Blogger DS a écrit...

Dans mon enthousiasme, j'ai effectivement oublié d'inscrire le lien vers ce sympathique outil baptisé DashBlog. Le voici :
http://dashblog.theonelab.com/

18 mai, 2005 15:20  

Réagir | Masquer les commentaires

samedi, mai 14, 2005

Tout savoir sur Mac OS X (autopub)

Mac OS X, les secrets de Tiger, Jaguar et Panther. Jaguar, Panther ou Tiger : voici l'ouvrage de référence pour tous ceux qui cherchent à apprivoiser le fauve qui sommeille sous leur système d'exploitation. J'ai choisi de partir de mon précédent livre, sorti l'an dernier, mais qui ne tenait pas compte de toutes les innovations des versions les plus récentes de Mac OS X. L'idée de départ : comment amener des utilisateurs de Mac, habitués à naviguer dans le Finder et à travailler avec Mac OS 9, à se familiariser avec Mac OS X pour pouvoir se réapproprier leur Mac. Et même aller plus loin... Ce livre aborde ainsi les différences entre l'ancien et le nouveau système, détaille les contenus des dossiers de Mac OS X, dévoile quelques trucs et astuces pour mieux utiliser le Finder, iTunes, Safari et Mail et amène ainsi, progessivement, le lecteur à découvrir en profondeur la richesse visible du système. La seconde partie du livre est consacrée à ce qu'on pourrait appeler la partie invisible du système, à savoir l'incroyable puissance d'Unix. Pas à pas, je guide le lecteur dans les arcanes du Terminal, pour lui expliquer que son usage n'est pas aussi compliqué ou mystérieux qu'il y paraît. Surtout que le Terminal est souvent le seul recours pour s'en sortir en cas de panne et le moyen le plus efficace pour personnaliser des fonctions, interroger directement le système ou automatiser des opérations. Je présente ainsi toutes les commandes Unix et notamment celles qui sont spécifiques à Apple, en expliquant par l'exemple comment identifier les fichiers ouverts ou les connexions en cours, comment créer des alias pour simplifier le Terminal, comment accélérer la transmission de fichiers vers un site Web, ou encore comment trouver à coup sûr un document sur le disque dur. Par la même occasion, je propose au lecteur de mettre au point des scripts pour qu'il puisse écrire ses propres programmes. La suite est consacrée au paramétrage d'Apache, pour créer et personnaliser un site Web sur son Mac, avec une astuce qui permet de maintenir un lien entre un site Web public, celui de son fournisseur d'accès à Internet, par exemple, et les pages locales de l'utilisateur. Je me penche aussi longuement sur la manière d'activer au mieux Postfix, qui permet de gérer une messagerie électronique en local, sur la mise en place d'un serveur ftp et sur les recettes pour personnaliser le coupe-feu de Mac OS X au moyen des règles de ipfw. Enfin, la dernière partie est consacrée au dépannage de Mac OS X, aux solutions pour optimiser le système et surtout aux moyens de renforcer sa sécurité et de le personnaliser. Vous pouvez commander le livre sur le site de la Fnac, sur Amazon, sur Alapage, chez Sauramps, sur le Monde en "Tique" ou chez le libraire près de chez vous.
Bonne lecture !
PS. Merci à Jean-Christophe Courte pour sa chronique de mon livre.

2 Commentaires:

Anonymous Anonyme a écrit...

Par curiosité, j'ai jeté un coup d'oeil à ce livre à la Fnac, et... j'ai craqué. Je l'ai acheté immédiatement sans même chercher à savoir si on le trouvait pour moins cher sur Internet. C'est super. J'ai appris plein de trucs sur Safari et j'ai enfin compris comment on écrivait des scripts Unix. Bravo et merci.

Al

11 juillet, 2005 10:01  
Anonymous jchris a écrit...

J'ai écrit ce que je pense : très bon bouquin et plein d'infos de fond… c'est le meilleur avec Tiger pour les nuls.

14 décembre, 2005 18:57  

Réagir | Masquer les commentaires

vendredi, mai 13, 2005

Groaar fait le Tigre

Cliquez pour agrandir. Mac OS X 10.4 vient de sortir. J'ai eu le privilège de le tester en avant-première pour la nouvelle édition de mon livre, intitulée pour l'occasion "Mac OS X : les secrets de Tiger, Jaguar et Panther" et qui vient de paraître. Et je viens de recevoir la version définitive. Alors, quoi de neuf ?, se demandent les adeptes du Mac. A vrai dire, rien de très visuel quand on démarre Tiger. L'interface est identique à celle de Panther, laquelle marquait une évolution par rapport à Jaguar.
Pourtant, Tiger se distingue par plus de 150 nouveautés, argumente Apple, comme le logiciel d'enchaînement de tâches Automator, le RSS dans Safari, une quantité d'innovations dans Mail, mais ce sont surtout le moteur de recherche local Spotlight et l’interface Dashboard qui en sont les vedettes. Dashboard permet d’accéder à des accessoires de bureau en appuyant sur une touche de fonction. Spotlight permet de retrouver rapidement et facilement n’importe quel document sur son disque dur à partir d’un mot-clé qui n’est pas forcément lié à son nom, mais à différentes « méta-données » qui le caractérisent. La nouvelle version de Mail apporte pas mal de solutions aux utilisateurs exigeants qui souhaitent mieux gérer leur courrier, ne plus recevoir de messages accompagnés de virus pour Windows ou intervenir à distance sur leur boîtes aux lettres. En complément, iChat AV autorise désormais la conversation vidéo à quatre, le coupe-feu peut maintenant produire un fichier d’historique, le nouveau logiciel Automator va faciliter la vie de tous ceux qui doivent jongler entre plusieurs logiciels et différentes fonctions pour accomplir des tâches répétitives, et de nouvelles commandes viennent élargir les possibilités du Terminal (toutes sont détaillées dans mon livre). Au niveau du système, on peut citer les nouvelles fonctions pour accélérer l’affichage et ajouter des effets graphiques aux images, l’intégration en standard du format MPEG-4 pour la vidéo, le traitement de données en 64 bits, de nouveaux outils de développement, etc. Bref, autant de nouveautés qui n’existent pas sur les précédentes versions du système.
Faut-il pour autant se jeter sur le Tigre ? Pas si sûr. Cette nouvelle version est assez exigeante en terme de puissance et de mémoire, et Spotlight aussi gourmand en espace disque qu'en temps de traitement, du moins au début quand il doit indexer tous les fichiers, au point que pendant mes tests j'ai dû le désactiver purement et simplement. Résultat : Jaguar et Panther restent d’excellents systèmes d’exploitation et le resteront encore longtemps pour tous ceux qui n’ont besoin ni de Spotlight ni de Dashboard...

0 Commentaires:

Réagir | Masquer les commentaires


Archives|

|Accueil
Google