mardi, juin 21, 2005

Amusons-nous avec Word

Le dictionnaire de synonymes de Word est vraiment un petit farceur...
Qui connaît un seul de ces mots ?


Afficher en grand

1 Commentaires:

Anonymous E a écrit...

ça ne marche pas...

21 juin, 2005 16:30  

Réagir | Masquer les commentaires

samedi, juin 18, 2005

Microsoft en Chine ou quand le capitalisme se met aux ordres du communisme

C'est Le Monde qui en parlé dans son édition du 16 juin, et cette information n'a pas suscité des masses de réactions. Pour gagner des parts de marché en Chine, nouvel Eldorado des multinationales, Microsoft a accepté de se plier au délire de la censure imposée par les dirigeants. Mieux : l'éditeur devancerait même les attentes des autorités en interdisant l'usage de certaines expressions sur son outil de blog MSN Spaces. Les internautes chinois qui l'utilisent ne peuvent pas employer les mots démocratie, droits de l'homme ou manifestation. S'ils s'y essaient, un message s'affiche les enjoignant à supprimer l'expression fautive... Un bel exemple de collaboration qui rappelle de mauvais souvenirs. D'ailleurs, en suivant son raisonnement, Microsoft (qui prétend ne faire que s'adapter à la législation) pourrait tout aussi bien fournir des informations sur les cyberdissidents chinois qui utilisent ses services. L'aspect positif de cette affaire, c'est que les Chinois vont devoir apprendre les lois de l'informatique du quotidien, à commencer par la première règle : ne jamais utiliser de logiciels Microsoft.

0 Commentaires:

Réagir | Masquer les commentaires

mardi, juin 07, 2005

Une page se tourne

Pendant plus de 20 ans, Apple nous a expliqué que ses choix techniques étaient les meilleurs. Que les microprocesseurs IBM et Motorola, notamment grâce à leur technologie RISC, étaient supérieurs aux composants Intel, lesquels étaient condamnés à enfler sans pouvoir évoluer de manière comparable. Aujourd'hui, Apple annonce triomphalement que ses prochains Mac seront équipés, à partir de 2006, de processeurs Intel....
La raison l'aurait-elle emporté sur la passion ? Fabriqués à grande échelle, les produits Intel sont moins chers, parait-il. Largement utilisés sur les PC, ils sont plus à même d'attirer davantage de développeurs, nous dit-on. Bénéficiant de moyens énormes en terme de recherche et de développement, les composants Intel présentent de meilleurs potentiels d'évolution que ceux d'IBM, dont les responsables sont incapables de s'engager sur des objectifs de performance, assurent des spécialistes.
Il n'en demeure pas moins que ce brutal changement de politique a provoqué la stupéfaction et la déception parmi la communauté des inconditionnels du Mac. Comment ? Apple s'est laissé entraîner du côté obscur de la force ? Une décision d'autant plus étonnante qu'IBM, qui a certes montré ses limites en reportant sans cesse les évolutions majeures de ses PowerPC, va équiper les prochaines générations de consoles de jeu signées Microsoft, Nintendo et Sony.
Bref, une page se tourne à nouveau. Tout ce qu'on peut souhaiter, c'est que cette mutation aille dans le sens du progrès, comme l'ont été l'abandon de différentes solutions techniques (SCSI, ADB, etc.), le changement de plateforme (pour adopter précisément le PowerPC à technologie RISC) ou le passage de Mac OS à Mac OS X... Et qu'elle ne se traduise pas par de nouvelles désaffections. Comme le rappelle à juste titre une dépêche de l'agence AP, de 10 % au milieu des années 80, la part de marché du Mac est tombé à moins de 5 % quand Apple a adopté le PowerPC dans les années 90 avant de s'effondrer à 3 % depuis que Mac OS X est devenu le système d'exploitation de ses ordinateurs.

2 Commentaires:

Anonymous Anonyme a écrit...

C'est quoi ce délire? Et comment diable
va-t-on faire tourner ses applicatifs
compilés pour Power PC avec un processeur
Intel? En émulation?

Et cela se produit alors qu'il
y a encore des tas de gens qui utilisent
des logiciels pour Mac OS/9... voire Mac
OS/9 tout court (si tu vois de qui
je veux parler, ô mon red-chef délégué
adoré). Qu'est-ce qu'Apple
va leur proposer? De faire tourner leurs
softs Mac OS/9 dans l'émulateur de Mac
OS/X Power PC, tournant lui-même dans un
émulateur de Power PC pour processeur
Intel? Ca fait pas un peu usine à gaz,
ça?

A mon avis, Steve Jobs a pété un câble,
là. C'est plus qu'un reniement, c'est
une trahison, et si j'étais
applemaniaque, je serais fumasse.
Ca me rappelle l'époque où
Apple a laissé tomber comme de vieilles
chaussettes tous ses utilisateurs qui
n'avaient pas voulu abandonner l'Apple
II au profit du Macintosh... Je ne leur
ai jamais pardonné cette trahison mais
je commençais à me reprocher d'être bien
rancunier alors que Steve Jobs semblait
vraiment s'être racheté une conduite.
Eh ben non: une petite vingtaine
d'années après, il remet ça. C'est
honteux!
Tous des chiens, ma bonne dame. Y en a
pas un qui vaille la corde pour pendre
l'autre...


Poil de lama.

07 juin, 2005 17:26  
Blogger DS a écrit...

Tu as raison. Mais ce sont des petits malins, chez Apple. Non seulement leur version de Mac OS X pour Intel existe depuis la première béta ("Mac OS X a mené une double vie secrète", a confirmé Steve Jobs), mais en plus ils ont développé une nouvelle boîte de compatibilité, baptisée Rosetta, qui permet de faire fonctionner directement sur plateforme Intel les applications pour PowerPC. Steve Jobs a fait la démo à la conférence des développeurs (sur un Mac à processeur Intel, d'ailleurs), et ça marche plutôt pas mal. A la différence de ce qui se passe avec l'environnement Classic, le code de l'application est instantanémennt converti en code Intel, sans qu'on puisse remarquer quoi que ce soit. Et sans perdre trop en vitesse d'exécution. Enfin, Steve a fait la promo de son nouvel environnement de développement Xcode qui permet, en cochant simplement une case, de compiler une application à la fois pour PowerPC et pour Intel, le tout en un seul binaire "universel". Bref, Apple entame une véritable révolution culturelle, mais au moins ils savent l'accompagner de mesures adaptées...

08 juin, 2005 14:48  

Réagir | Masquer les commentaires

mercredi, juin 01, 2005

Météo-gag

Comme beaucoup d'utilisateurs de Tiger, j'étais particulièrement ravi de voir, parmi les Widgets de Dashboard, un petit panneau qui indique les prévisions météo pour la semaine. Super, demain beau temps : ressortons les T-shirts des armoires. Seulement voilà, le lendemain en question, il pleuvait. Allons donc, ce gadget serait-il aussi peu fiable que les bulletins météo télévisés ? Pourtant, il est bien réglé sur Paris... Oui mais voilà : le Paris en question est celui qui est situé en Arizona ! J'ai enfin compris pourquoi il prévoyait sans cesse du beau temps... Bref, si vous connaissez le même problème, placez votre souris sur le panneau en question pour afficher la petite icône en forme de «i», à droite, et cliquez dessus. Vous devrez alors sélectionner, dans la liste, "Paris Met Center, France". Les prévisions seront relativement plus exactes.

3 Commentaires:

Anonymous Ekzit a écrit...

Et il faut également penser à régler l'affichage des degrés. Parce que si on est en farenheit alors qu'on réfléchit en Celsius, on risque d'avoir très chaud...

02 juin, 2005 16:32  
Anonymous Anonyme a écrit...

cher ami

merci de vos précisions sur les projets de apple concernant leur processeur. Mais est ce encore effet d'annonce ou bien est ce une approche vers des processeur pour PAD (un pad avec technologie de convergence total: un super ipod vidéo version feu newton!!!) comme je l'ai lu sur le net?

A parler avec les revendeurs apple, je m'apperçois très vite que se sont les financiers qui tiennent le cap apple et plus trop la créa et l'utopie...

je sais que j'aurai le sentiment de mettre fais trahir depuis le temps que je tiens un discours inverse sur pentium...

finalement j'ai bien envie d'éteindre ma bécane et de descendre à la terrasse des cafés voir les jolies filles qui pensent que pentium est un shampoing et que apple est la façon la plus trendy! de dire pomme.

amitié et merci pour votre généreux savoir

10 juin, 2005 11:44  
Blogger DS a écrit...

Pour l'instant, Apple a des accords avec PortalPlayer, qui fournit des versions personnalisées des processeurs ARM, pour ses iPod. Je serai tenté d'ajouter : aucune raison de changer. Mais on sait maintenant que rien n'est moins sûr... C'est vrai qu'en partant du principe du iPod, rien n'empêche Apple de proposer un produit de poche "musclé" ou destiné à d'autres usages (PDA, baladeur MP3-appareil photo numérique, etc.). Enfin, la logique du capitalisme étant ce qu'elle est, ce sont les actionnaires qui sont les vrais propriétaires d'Apple. Le rôle du PDG se limite à faire des bénéfices pour que ses actionnaires en tirent des profits. Maintenant, il faut espérer qu'Apple restera la société qui a su nous faire croire qu'on "pensait différemment"...

10 juin, 2005 14:17  

Réagir | Masquer les commentaires


Archives|

|Accueil
Google