mardi, mai 15, 2007

Mon Sansa avec Mac OS X

Mon baladeur est un Sansa e270 de chez Sandisk. Très sympa : un bon concurrent de l'iPod. Normalement, ce modèle est vendu pour être utilisé avec Windows. En fait, il marche très bien avec Mac OS X, dans la mesure où, une fois connecté en USB, il apparaît comme un disque dur externe sur lequel il suffit de faire glisser les fichiers MP3. Seulement voilà. Ce matin, impossible de faire monter le Sansa sur mon Mac. Je consulte la Console, examine les informations système, redémarre... Rien à faire. Dire que je comptais ajouter de nouveaux morceaux en prévision de mon départ en avion. Et puis, en y réfléchissant, je me suis souvenu que j'avais mis à jour son firmware en le reliant à un PC. Et que, pour cette opération (ou pour transférer de la musique depuis Windows, je ne me rappelle plus), j'avais changé son mode de connexion USB dans ses réglages. Bingo. Pour retrouver mon Sansa dans Mac OS X, il suffisait simplement de passer en mode MSC ! C'était l'astuce du jour, en passant, pour les autres adeptes du Sansa...

5 Commentaires:

Anonymous Anonyme a écrit...

Et bien dis-donc, tu viens de résoudre un problème que j'ai depuis au moins une semaine avec mon baladeur. C'est pas un Sansa, mais c'est la même chose : il fallait simplement changer le mode USB. Encore merci.

Gibral

15 juin, 2007 15:17  
Blogger Joi@kim a écrit...

Je suis super impatient de voir le Sansa développé en partenariat avec Yahoo... Avoir un baladeur que l'on peut remplir de musique sur n'importe quel Hotspot pour 12$/mois, c'est très alléchant !

11 juillet, 2007 18:27  
Blogger DANE DUSCHENES a écrit...

Merci!

24 juillet, 2007 12:15  
Anonymous bistouri a écrit...

Si vous avez un Sansa e200, je vus conseille d'installer le firmware libre Rockbox qui lui ajoute de nombreuses fonctions (voir />Tout Sansa )

15 décembre, 2007 00:27  
Anonymous doz a écrit...

mon sansa n'apparait pas sur mon mac, même en mode msc :-(

02 janvier, 2008 20:33  

Réagir | Masquer les commentaires


Archives|

|Accueil
Google